Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller aux menus | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup

Accueil  >  L’institution  >  La Communauté de Communes  > Le Grand Pic Saint-Loup

Le Grand Pic Saint-Loup

 

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup est née d’une volonté politique : celle de bâtir un avenir commun. C’est l’objet de la feuille de route définie par les élus de la collectivité : le Projet de territoire et le Projet d’aménagement et de développement durable élaboré dans le cadre du SCoT. L’un et l’autre traduisent la vision que portent les élus pour les 10 ans à venir.

Fondement politique

JPEG - 1 Mo
Le territoire du Grand Pic Saint-Loup
Cliquez pour agrandir

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup est née le 1er janvier 2010 de la fusion de trois communautés de communes : Orthus, Pic Saint-Loup et Séranne Pic Saint-Loup. Le processus de fusion s’est inscrit dans une collaboration de plusieurs décennies entre ces territoires : SIVOM du Pic Saint-Loup et de l’Orthus, chartes intercommunales de développement, Syndicat mixte du SCoT « Pic Saint-Loup - Haute Vallée de l’Hérault », réseau des Offices de Tourisme intercommunaux, site Natura 2000 Pic Saint-Loup…

Au Moyen Age déjà, il existait sur ce territoire une forme d’intercommunalité originale : la « République de Montferrand ».

Le 1er janvier 2013, elle a été rejointe par 3 communes de l’ex-Communauté de communes Ceps et Sylves : Buzignargues, Saint-Hilaire-de-Beauvoir, Saint-Jean-de-Cornies.

Le territoire

Il s’étend sur 57 000 hectares (9 % de la superficie du département de l’Hérault) avec pour centre de gravité le Pic Saint-Loup. Il est délimité au sud par l’agglomération montpelliéraine, à l’ouest par le Causse du Larzac ; au nord il est proche des premiers contreforts des Cévennes et à l’est des plaines côtières.

Plus urbanisé au sud, il est également marqué par une forte ruralité au nord et à l’ouest. C’est un territoire structuré en plusieurs pôles de développement : les communes de la périphérie sud (Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Clément-de-Rivière, Teyran), Saint-Mathieu-de-Tréviers, Saint-Martin-de-Londres et Claret.

La population de la Communauté de communes est de 48 034 habitants (population légale 2017).

Les 36 communes

Assas, Buzignargues, Causse-de-la-Selle, Cazevieille, Claret, Combaillaux, Ferrières-les-Verreries, Fontanès, Guzargues, Lauret, Les Matelles, Le Triadou, Mas-de-Londres, Murles, Notre-Dame-de-Londres, Pégairolles-de-Buèges, Rouet, Saint-André-de-Buèges, Saint-Bauzille-de-Montmel, Saint-Clément-de-Rivière, Sainte-Croix-de-Quintillargues, Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Hilaire-de-Beauvoir, Saint-Jean-de-Buèges, Saint-Jean-de-Cornies, Saint-Jean-de-Cuculles, Saint-Martin-de-Londres, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Saint-Vincent-de-Barbeyrargues, Sauteyrargues, Teyran, Vacquières, Vailhauquès, Valflaunès, Viols-en-Laval, Viols-le-Fort.

Coordonnées

Coordonnées

Hôtel de la Communauté
25, allée de l’Espérance
34270 St-Mathieu-de-Tréviers

Tél. 04 67 55 17 00
Fax. 04 67 55 17 01

Marchés publics

Marchés publics