Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller aux menus | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Maison des Consuls

Accueil  >  Terre d’histoire  > Un musée aux Matelles

Un musée aux Matelles

 

Le Musée des Matelles a été créé, en 1952, à l’initiative de Pierre Pannoux et de son fils Claude, afin d’y présenter les résultats de leurs fouilles, grâce au prêt de l’immeuble dit « Maison des Consuls », alors propriété du maire de la commune, Joseph Martin.

 Le village des Matelles - JPEG - 54.6 ko
Le village des Matelles
Photo : Delphine Soldermann

Bénéficiant de l’appui financier du Département de l’Hérault et du soutien scientifique de la Faculté de Lettres de Montpellier (aujourd’hui Université III Paul Valéry), qui implante en ce lieu un centre de recherches universitaires, il constitue le plus ancien musée de préhistoire de la région, quand les musées de Lodève et de Tautavel n’ouvrent respectivement leurs portes qu’en 1957 et 1979.

Le Musée de la Préhistoire des Matelles reste privé jusqu’en 1979. La création de la Conservation départementale des musées en 1978 offre l’opportunité à la commune des Matelles de lancer un premier projet de rénovation du musée et de valorisation des collections, avec le concours de la Direction des Musées de France. Un inventaire écrit de la collection est réalisé : la donation, devant notaire, des collections puis de l’immeuble intervient en 1980. Des subventions de l’État, de la Région et du Département sont débloquées pour les travaux de rénovation autorisant dans le même temps la modernisation de la muséographie et le redimensionnement de l’équipement à la mesure des moyens d’une petite commune.

Même si les panneaux pédagogiques sont restaurés en 2000, la muséographie est vieillissante et les vitrines peu adaptées à la sécurité des collections et à l’attrait des visiteurs. Les conditions de conservation, de chauffage, de climatisation, des réserves et des salles d’ateliers pédagogiques doivent être améliorées. D’autre part, l’aménagement intérieur de la Maison des Consuls et la présence d’éléments mobiliers associés à son histoire entrainent une certaine confusion dans le parcours de visite.

En 2003, l’équipement est labellisé Musée de France. En 2005, la gestion du musée est transférée à la Communauté de communes du Pic-Saint-Loup qui réaffirme l’intérêt communautaire de l’établissement et prend la mesure de son potentiel de développement : le musée est perçu comme un élément identitaire qui s’appuie sur un territoire de référence, celui du Pic Saint-Loup, mais dont le rayonnement s’étend bien au-delà des frontières intercommunales.

Depuis 2010, avec la création de l’actuelle Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, le projet scientifique et culturel du musée confirme la vocation territoriale de l’équipement : « Le fonds permanent doit se référer le plus possible à ce territoire et inciter à le découvrir. Il s’agit bien d’expliquer la garrigue du pic Saint-Loup, les occupations et les pratiques humaines de ce territoire, l’évolution des paysages, des ressources, des organisations urbaines et rurales… C’est dans ce contexte que naît la légitimité de ce territoire. »

En parallèle, le projet du nouveau « musée d’arts et d’archéologie » élargit la notion de « pratiques humaines » et la décline selon le « temps long » de l’évolution humaine.

Coordonnées

Maison des Consuls
Musée d’Arts et d’Archéologie
Rue des Consuls
34270 LES MATELLES
Tél. : 04 99 63 25 46